Marlène Dietrich

Útá Wikipedia.
Kokɛndɛ na: bolúki, boluki

Marlène Dietrich (27 Décembre 1901 - 6 Mai 1992) Azalaka mosani ya mboka ya Englandi

Mayé Azalaka[kokoma | kobɔngisa mosólo]

Abotama na kombo ya Marie Magdalene Dietrich na engumba ya Berlin.

Mayé Asala[kokoma | kobɔngisa mosólo]

Mpété na Makumisi[kokoma | kobɔngisa mosólo]

  • 1947 : médaille de la Liberté (un des plus hautes distinctions américaines) ;
  • 1949 : chevalier de la Légion d'honneur (France) ; élevée au rang d'officier en 1971, puis de commandeur en 1989 ;
  • 1965 : croix de l'ordre de Léopold (Belgique) ;
  • 1965 : Médaille de la bravoure (Israël)50,51 ;

Makomi[kokoma | kobɔngisa mosólo]

Buku na yé[kokoma | kobɔngisa mosólo]

Buku ya batu misusu[kokoma | kobɔngisa mosólo]

  • Franz Hessel : Marlene: Ein Porträt, 1931. Publié en français aux éditions du Félin, coll. À la croisée, 1997, 86 p2.
  • Manfred Georg, Marlene Dietrich, Berlin, 19312
  • Jean Laserre, La Vie brûlante de Marlène Dietrich, Paris, 19312
  • Homer Dickens, Marlene Dietrich, traduit de l'anglais par Henri Daussy, éditions Henri Veyrier, 1974, 226 p. (ISBN 2-85199-109-4

Bilili[kokoma | kobɔngisa mosólo]

  • 1962 : Black Fox: The Rise and Fall of Adolf Hitler ou Le Renard noir (documentaire) de Louis Clyde Stoumen : narratrice
  • 1964 : Deux têtes folles (Paris When It Sizzles) de Richard Quine (apparition)
  • 1978 : C'est mon gigolo (Schöner Gigolo, armer Gigolo) de David Hemmings
  • 1984 : Marlene de Maximilian Schell : témoignage audio

O Libanda ya Awa[kokoma | kobɔngisa mosólo]

Mituya ya Miké[kokoma | kobɔngisa mosólo]