Noureddine El Hani

Útá Wikipedia.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Noureddine El Hani ezalí moyɛmi ya Tunisia, abótama o 1954 na Skanès-Monastir. Il a une formation universitaire dans le domaine des arts plastiques (maîtrise, doctorat, habilitation). Durant plusieurs années, il a dirigé des ateliers de peinture et de projets à l’institut supérieur des beaux arts de Tunis.

Actuellement, il enseigne la méthodologie de recherche en arts à l’institut supérieur des arts et métiers, Université de Sfax et il encadre des travaux de recherche (mastères et thèses). Il pratique la peinture depuis son jeune âge. A 14 ans, il copiait les peintures de Monet, de Degas, de Cézane et d’autres impressionnistes, puis il s’en inspirait. Plus tard, il découvrait Matisse, Klee, Van Dongen et d’autres… Sa première exposition personnelle ‘signes’ remonte à 1979. Sa démarche picturale s’inscrit dans le cadre de l’abstraction lyrique.

En 2002, il obtient le Premier Prix Annuel des arts plastiques – Ministère de la Culture (Tunisie). Voici ce qu’il écrit à propos de sa vision de la peinture: «L’espace peint se donne comme un miroir du geste ou le geste mis en miroir (doté d’une substance fixatrice): les manifestations de l’acte pictural se conforment presque au même rite, à la même évidence, à la même essence… De même que chez l’homme dit “primitif”, c’est l’acte de tatouer, celui de danser, celui de conter ou de chanter, qui constituent les rites, ce que je cherche à instaurer à travers les variations thématiques et au moyen des différents procédés techniques, ce sont les traces de ce geste intérieur. L’espace symbolique y est quelque part au travers du rendu pictural, de l’inconscient et de la conscience… Certaines questions, notamment celles en rapport avec le sensible, échappent donc aux techniques d’analyse parce qu’elles sont vécues de l’intérieur. Les avoir posées par le truchement des outils de la peinture, c’est une forme de réponse qui demeure en suspens tant que le projet pictural est toujours à instaurer». Depuis quelques mois, il entame une nouvelle expérience, à savoir la réalisation de peintures par l’outil informatique.

Ses citations : «À chacun ses raisons, à chacun ses illusions…» «De même que l’habit ne fait pas le moine, l'outil numérique ne fait pas la peinture».


Nourreddine El Hani présente sous forme de blog ses peintures numériques. [1]